L’incertitude

Le pays est à l’arrêt, ou presque, les sportifs sont au repos. Les soignants, pendant ce temps, triment jour et nuit pour sauver les vies. C’est une situation cauchemardesque qu’il nous faut affronter en essayant malgré tout de garder le moral. Nos pensées sportives vont à tous les organisateurs qui ont dû, la mort dans l’âme, annuler ou repousser leur épreuve pourtant longuement et minutieusement préparée.

Bien que prévus les 4, 5 et 6 septembre prochains, les « 3 jours de Cherbourg en Cotentin  » sont aussi dans l’incertitude! Plusieurs raisons à cela:

  • un tiers du budget de l’épreuve dépend de financements privés: commerces, entreprises, artisans… Comment auront-ils passé cette période de grande récession et quelle sera leur réponse en mai (au plus tôt si tout s’arrange) quand nous irons les voir pour leur demander leur participation?
  • nous avons actuellement 29 équipes pré-inscrites, qui attendent notre confirmation. Mais combien pourrons nous en prendre réellement si notre budget chute ou diminue fortement?
  • la Fédération Française de Cyclisme vient d’émettre un communiqué dans lequel elle invite les organisateurs « à privilégier la recherche de date de report » et à  » favoriser ces recompositions de calendrier. » Est-ce à dire que nous pourrions avoir une ou des épreuves reportées début septembre, en concurrence avec les « 3 jours »? Des équipes pourraient alors choisir de courir « au plus près », à l’économie, et ne pas se déplacer jusqu’à notre beau Cotentin!
  • en effet, quel sera l’état du peloton amateur en septembre? Il faut craindre pour les clubs des baisses de budget, pour les mêmes raisons que nous, qui les contraignent à modifier ou alléger encore plus leur programme. Les équipes étrangères (une néerlandaise, deux belges, une britannique), qui internationalisent notre épreuve pourront-elles venir? Les meilleures équipes françaises, nos habituées, seront-elles là?
  • et de plus, dans la période actuelle d’incertitudes municipales, il nous est particulièrement difficile de solliciter les élus! Certains sont élus, ou ré-élus, mais les bureaux municipaux ne sont pas nommés. D’autres sont dans l’attente d’un hypothétique deuxième tour!… Et tous, avec leurs agents municipaux, ont aujourd’hui bien d’autres soucis à gérer.

C’est donc bien l’incertitude qui domine aujourd’hui. Même si la préparation de l’épreuve continue, un peu en roue libre quand même, nous espérons de toutes nos forces la sortie rapide de cette pandémie pour retourner au contact de nos partenaires et essayer de gagner cette partie.

Le « jour d’après » sera aussi celui où nous pourrons vivre nos passions au mieux, continuer d’animer le territoire, proposer un spectacle sportif de qualité. C’est ça la vie!

Le peloton à l’arrêt, dans l’attente du départ…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.